Qu’est-ce que la philosophie Open Source ?

Open SourceAvec l’avènement de Linux, des concepts nouveaux ont vu le jour. L’un des concepts le plus souvent invoqué est le « Open Source ». A une ère où de plus en plus de corporations et de gouvernements tentent de réguler ou d’exploiter les potentialités d’internet, il devient nécessaire de trouver des parades pour préserver la liberté des utilisateurs.

La philosophie de l’Open Source vise donc à produire des logiciels, du contenu et même des processus qui s’affranchissent entièrement de tout rattachement économique. Le créateur du logiciel conserve la propriété intellectuelle, mais il ne met aucune action en œuvre pour en tirer des dividendes économiques. Mieux, il laisse libre accès à d’autres personnes pour modifier, améliorer, éditer et peaufiner son œuvre. Une sorte de construction participative sur le long-terme, et qui parviendra à encourager le développement et l’innovation technologique hors du giron des grosses entreprises et corporations.

Cette façon de procéder est l’un des fondements des distributions Linux. Même si elles n’y adhèrent pas toutes pleinement, elles sont largement motivées par le souhait de voir grandir la communauté et la création commune.

En somme, l’Open Source se veut être une réponse antagoniste aux droits de Copyright qui continuent aujourd’hui de limiter l’innovation dans de nombreux domaines. Toujours est-il que l’attrait des droits et des brevets sur une œuvre intellectuelle est souvent plus grand que les bénéfices communautaires à tirer d’une licence Open Source.

Il y a donc une réelle lutte qui se livre entre les multinationales et corporations d’une part, et les associations, organisations non gouvernementales et particuliers qui promeuvent l’Open Source et les logiciels libres d’autre part. Une lutte qui vise à recruter de nouveaux talents, et à mettre au point, avant l’autre camp, des technologies innovantes, et des solutions toujours plus efficaces aux problèmes que l’on rencontre au quotidien.

Il est à noter que l’Open Source ne touche pas uniquement les logiciels informatiques, mais également la production de contenu, et même les processus de transformation physiques, ou les formules chimiques par exemple.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *